3 problèmes entre une grosse femme et son pantalon

Posté dans ModeY'a comme un hic

3 problèmes entre une grosse femme et son pantalon

Avant que certains s’indignent face à l’utilisation du mot grosse, veuillez m’excusez pour mon refus de jongler avec les attributs qu’on donne aux femmes et qui ne sont pas toujours appropriés. Une femme forte n’est pas forcément une femme grosse ou une femme pulpeuse ou enrobée. Tous ces attributs ont un sens et vouloir les utiliser pour éviter d’offenser les femmes ne les aide pas forcément à se sentir plus à l’aise. Certaines vont se sentir soulagées, d’autres vont voir que vous marchez sur des oeufs et d’autres encore vont vous prendre pour des hypocrites. Tout ça pour vous dire de ne pas voir de connotation négative à mon utilisation du mot grosse, il reviendra sans doute souvent dans mes articles. Je m’habitue encore à le prononcer sans y voir de connotation négative car j’ai eu du mal à l’accepter auparavant mais je préfère en faire mon compagnon de route et arrêter de dramatiser lorsque je l’entends ou le lis.

 

Aujourd’hui je me sens d’humeur à partager certaines de mes angoisses concernant les rapports entretenus avec les pantalons. Il y a des jours durant lesquels on se sent bien. Dans les magasins on est objectives et on n’essaie pas de rentrer dans du 40 quand on fait un 42. On l’assume et on prend le jeans en taille 42 et juste au cas où on prend aussi le 44, et tant qu’à faire la lueur d’espoir nous fait prendre également le 40 (il pourrait tailler grand). Mais il y a des jours où l’on va se heurter à tous les problèmes auxquels doivent faire face les 38++++++ qui partent à la chasse au pantalon et en voici les principaux.

 

Le pantalon surprenant

Vous avez sans doute eu plusieurs pantalons comme ceux-là dans votre armoire, tellement que vous pensez que vous êtes privilégiées. Mais détrompez-vous cet modèle est très répandu chez les personnes à forte corpulence. Le pantalon surprenant c’est celui que l’on ne choisit pas, c’est celui qui s’impose avec le temps. Le pantalon surprenant se repère à son aspect bouloché, rayé, délavé à l’entrejambe. Plus vous le portez plus il blanchit à cet endroit là à force que vos cuisses se frottent. Elles aussi d’ailleurs peuvent parfois devenir surprenante avec le frottement, pensez au talc, ça soulage!

jeans usé entre les cuissesPour en revenir à nos moutons, si en plus on se permet d’acheter un pantalon très bas de gamme donc avec les coutures à la colle parfois plutôt qu’au fil ( genre ceux achetés dans les petites boutiques à Châtelet à Paris ou sur Belsunce à Marseille), on a de grandes chances de voir apparaître de petits trous à l’intérieur des cuisses. Ces petits trous peuvent même s’incruster jusqu’au milieu de la cuisse. Il n’y a qu’à espérer que leur apparition se fasse un jour où vous êtes chez vous ou le jour où vous portez une longue tunique, sinon attention les courants d’air! Pour les plus chanceuses vous allez simplement le voir boulocher ou voir des rayures causées par l’usure du tissus.

La solution:

  • mettre le prix dans les pantalons de bonne qualité
  • en avoir plusieurs pour en changer très régulièrement

 

Le pantalon (trop) taille basse

Au lieu de chanter Allo le monde on pourrait chanter Allo la lune! Les marques et les designers oublient que lorsque l’on a de la graisse il est également probable qu’elle vienne se stocker sur les fesses de sorte à ce qu’on ait de bons coussins sur lesquels s’asseoir. Le hic c’est que la plupart des pantalons en vente sur le marché suivent un modèle selon lequel la longueur de l’entrejambe à notre taille est égale à la longueur entre le bas de notre popotin et le point le plus haut de cette ligne qui le coupe en deux ;). Mais quelle erreur! Il y en a beaucoup qui ont des fesses bien rebondies ou bien larges et longues et qui ont besoin d’être couvertes dans leur totalité. Faites un tour à Barbès et vous comprendrez.

 

photo le pantalon macadam valley

Sinon il y a ce test ci. Photo de Macadamvalley

 

Anecdote: Je me souviens d’un jour où on descendait d’une voiture avec des amies, une à une on tenait l’arrière de notre pantalon en se levant pour éviter « d’offusquer » celle qui se trouvait derrière. Ce jour là, notre chauffeur nous a demandé à quoi ça servait de mettre des pantalons avec lesquels il fallait sans cesse faire des manières. Il marquait un point mais je suppose qu’aucune d’entre nous n’aimait faire ça. C’est seulement que presque toutes les marques ne prennent pas en compte cette problématique. Il ne reste plus qu’à porter de grosses culottes pas sexy ou à mettre des pantalons taille haute.

La solution:

  • trouver la bonne ceinture
  • se pencher en avant ou s’accroupir dans la cabine d’essayage pour voir si on rencontre le problème pour pouvoir changer de taille ou de modèle
  • mettre  un t-shirt, une veste ou un pull qui descend au moins sur la moitié de nos fesses au cas où on aurait à s’accroupir ou s’asseoir au sol avec un pantalon qui a le derrière trop court

C’est la même histoire pour les collants, les jambes sont assez longues mais la hauteur entrejambe-taille est trop courte. On se retrouve alors avec le collant qui  ne monte pas assez haut si l’on prend sa taille et qui ne cessera de descendre pendant qu’on marche. Et si on prend la taille au dessus on subira le même sort car avec une élasticité trop grande il glissera petit à petit. Donc mon truc à moi c’est  d’imiter les danseuses classiques et leur collant sous le body. On porte une gaine haute sexy sur le collant, ça empêche celui ci de se faire la malle pendant que vous marchez.

 

Le pantalon trop serré

Quand je suis dans une cabine d’essayage en train d’essayer un pantalon vous savez à quoi je pense moi? A la personne d’à côté qui est peut-être accroupie pour son essayage et qui vous voit en train de souffrir en voulant faire passer votre mollet dans la première jambe du pantalon. Je me dis même, qu’il est possible qu’elle se soit accroupie une deuxième fois après avoir enfilé son slim pour faire un ourlet et qu’elle vous aperçoive amusée en train d’essayer de passer votre deuxième mollet. A ces moments la j’aurais envie de tout casser.

Essayez de visualiser le palper rouler. Vous pincez de la peau, l’étirez jusqu’à pincer un autre morceau de peau. Je ne sais pas pour vous mais pour mettre un skinny ou un slim je suis forcée de faire la même méthode pour permettre à ce foutu pantalon de se glisser jusqu’en haut. Je persiste alors que je devrais juste arrêter car une fois enfilé je suis sûre  que si j’ai insisté à ce point il y a de grandes chances pour que ce pantalon donne à mes jambes l’air de 2 rôties saucissonnés. J’ aurais certainement un pli désagréable et inesthétique à l’arrière du genou et au milieu de la cuisse. Pour éviter ce calvaire si vous êtes aussi têtue que moi essayez de renoncer il y a sûrement une belle robe dans votre sélection pour éviter de déprimer et respecter à vos jambes.

La solution

  • ne pas essayer de mettre un pantalon qui a du mal à dépasser le genou
  • dites vous que si vous bloquez avec votre pantalon, la fille d’à côté est peut-être en train d’essayer un push up avec les coques tellement dures qu’on pourrait croire qu’elle porte un gilet par balle. Attention au déballage!

Comments

commentaires

Il n’y a pas d’avis client

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Que recherchez-vous ?

Panier