Miroir, mon beau miroir

Posté dans Développement personnelInspirations

Miroir, mon beau miroir

Miroir mon beau miroir dit moi qui est la plus belle ? Voici comment je vois les choses. Dans Blanche Neige et les sept nains le miroir ne répondait jamais la sorcière car je pense que ce qu’il voyait en premier c’était la beauté de l’âme et de l’être, et non son aspect physique. C’était cette beauté intérieure qui rendait Blanche Neige magnifique à l’extérieur même s’il faut avouer qu’elle est vraiment belle. Elle était trop occupée à s’amuser avec les nains pour avoir le temps de se demander si sa peau était trop pâle ou sa coiffure à la mode. C’est ainsi que nous devons agir. L’actrice Gabourey Sidibe (même si j’adhère très peu à ses choix vestimentaires) dit d’elle qu’elle considère son corps comme son temple, que c’est son chez elle et qu’elle se doit donc de le décorer. Et c’est ce que nous devons nous obstiner à penser. Vous avez toutes du remarquer que vous avez un meilleur regard sur votre apparence physique lorsque vous vous sentez bien à l’intérieur. Alors prenez soin de votre temple, soignez-le, entretenez-le, faites en sorte qu’il soit à la hauteur de vos espérances et votre esprit sera beaucoup plus enclin à réaliser la beauté que vous êtes.

Un corps en bonne santé ou un corps dont on prend soin nous le rend bien. Ne dit-on pas un esprit sain dans un corps sain ? Même si tout le monde ne peut espérer la même santé, l’essentiel est de se sentir au mieux de sa forme. Trouvez ce qui améliore votre mental, un travail bien fait, une activité physique, exercer votre passion… Peu importe du moment que vous vous sentez épanouie. Fixez-vous des objectifs quotidien, aussi petits soient-ils, mais des objectifs réalisables. Si vous les atteignez vous serez fière de vous et rien n’est plus appréciable que le sentiment d’accomplissement. Alors traitez-vous comme une reine, gérez-vous comme un patron, amusez-vous comme une enfant.

gabourey sidibe citation

« Un jour j’ai décidé que j’étais belle et j’ai mené ma vie comme si j’étais une belle femme. Je porte des couleurs que j’aime vraiment, je porte du maquillage qui me fait me sentir jolie et ça aide beaucoup. Cela n’a rien à voir avec comment le monde vous perçoit. Ce qui importe le plus c’est ce que vous voyez. Votre corps est votre temple, c’est votre maison, et vous vous devez de la décorer ». Gabourey Sidibe

Conseils

Lorsque vous vous regardez dans le miroir, regardez l’ensemble de votre corps et non pas chacune des parties séparément. Ce que les personnes voient et surtout les hommes, c’est l’ensemble. Généralement ils ont tendance à dire tu es belle aujourd’hui et non pas tu as de beaux cheveux aujourd’hui. Nous sommes les seules à nous regarder à la loupe. Quand vous mangez est-ce le plat entier qui vous donne envie ou la carotte qui est bien découpée? Alors faites la même chose, ne vous jugez pas si sévèrement.

Apprenez à aller mieux. Lorsque vous faites du mal à votre mental vous faites du mal à votre corps, c’est un cercle vicieux. Votre employeur a mis fin à votre période d’essai donc vous vous sentez mal, vous perdez l’envie de sortir. Vous n’avez plus qu’à vous faire un plateau télé. Le lendemain vous culpabilisez de tout ce que vous avez mangé en regardant le dernier épisode de Grey’s Anatomy, vous vous regardez dans le miroir et vous vous dégoutez. On vous propose de sortir, vous ne voulez pas parce que vous ne vous sentez pas belle. Même si vous restez chez vous vous n’allez tout de même pas vous affamer. Et rebelote. Soit vous faites encore la gloutonne, soit la culpabilité vous pousse à faire un repas normal et votre mental retrouve le bon chemin. Le lendemain vous décidez donc de vous remettre à chercher du boulot ou vous offrir un massage chez Body Minute pour continuer d’aller dans ce sens. Et hop, c’est parti pour un cercle vertueux !

cercle vertueux

http://www.psynergy.fr/

Pensez positivement, aidez-vous à vous sentir bien. Sortez ! Mon frère me dit souvent de sortir ou d’ouvrir grand les fenêtres quand je suis malade. Moi j’ai plutôt tendance à me dire qu’il faut que je reste confinée, sous une couette au chaud et que j’attende que la maladie passe. Selon lui les microbes font la même chose et me tiennent compagnie. Et je pense qu’il a raison, l’oxygène, l’activité et le soleil sont de très bons remèdes et pas seulement lorsque nous sommes malade. Nous avons besoin de ces éléments pour bien vivre. Combien de fois vous a t-on dit qu’il est important de bien respirer, la sophrologie, le yoga parmi tant d’autres en font leur mantra principal. Le corps médical est unanime sur le fait que le corps a besoin d’être régulièrement en activité et en plus lorsque nous le sommes nous libérons de l’endorphine et de la dopamine (hormones du bonheur). Et le soleil n’est pas réservé à ceux qui aiment lézarder, il est très important d’en avoir une dose quotidienne pour son quota de vitamine D, indispensable à la bonne santé de nos os.

 

Faites de l’activité sportive. Peu importe l’activité mais faites-en. Si vous avez des problèmes de santé, choisissez celles qui sont les plus douces, la marche par exemple. Prenez les escaliers au lieu de prendre l’ascenseur, descendez du bus 1 ou 2 arrêts avant le votre. Restez debout dans les transports et essayez de travailler votre équilibre au lieu de vous asseoir. Ce sont de tous petits gestes mais accumulé ça vous fait faire du sport quotidiennement. Allez à la piscine. Un des principaux freins à l’envie de se mettre au sport c’est de ne pas avoir de partenaire. Demandez à une copine à vous de s’y mettre avec vous et si personne ne se motive il y a des sites tels que OVS ou des groupes facebook sur lesquels vous pouvez trouver de futurs partenaires de sport. Ne vous mettez pas la pression. Ne vous laissez pas décourager par ceux qui vous disent que si vous ne faites pas du sport 3 fois par semaine et si vous ne tenez pas minimum 45 minutes, ça ne sert à rien. Tous les efforts sont bons à faire et chacun a son rythme. Le seul objectif est de bouger et se sentir bien. Une autre discipline pourra se mettre en place si vous avez des objectifs différents et vous pourrez toujours augmenter la cadence quand vous le souhaiterez.

Vous pouvez utiliser des petits poids si vous n’avez pas cet accessoire.

Comprenez que vous êtes parfaite. Pourquoi vous vous demandez ? Tout simplement parce que vous êtes unique. Demandez à un collectionneur quelle pièce de sa collection est parfaite il vous répondra l’originale et non la réplique. Vous êtes l’originale, par conséquent vous êtes parfaite. Donc la seule personne avec qui vous auriez le droit d’être en compétition c’est vous même. Donc chercher la fois où vous vous sentiez le mieux et prenez là comme point de référence. Trouvez la période durant laquelle vous vous sentiez au mieux de votre forme, de vos capacités, de votre sex appeal, de votre accomplissement. Si vous n’avez pas ce point de référence cherchez le où atteignez le avant de commencer quoi que ce soit.

Un exemple pour celles qui ne verraient pas où je veux en venir. Mon point de référence à moi c’est le bonheur dans lequel je nageais lorsque j’étais à Montréal. Je dois faire en sorte d’être bien dans mon corps et dans ma tête comme je l’étais là-bas, même si ce qui me permettra de retrouver cet état viendra peut-être de sources différentes. Je positive, je décide de profiter de tout et de tout le monde. Je décide d’être et d’assumer qui je suis. Autant que possible je dis tout haut ce que je pense tout bas et j’assume les conséquences. Il faut du courage pour être soi mais lorsqu’on se le permet ça fait vraiment du bien. Je n’assume pas mon corps tous les jours mais je mets en valeur ce que j’aime chez moi. Je me permets de ne pas m’apprêter parce qu’aujourd’hui je n’en ai pas envie et je me fous de ce que les gens penseront de moi. En somme, j’agis comme une personne libre ! Je sais qu’en France la société porte une grande importance à l’apparence physique, aux tenues vestimentaires et au qu’en dira t-on. A Londres ou à Montréal je n’ai pas ressenti cette pression, cela m’a aidé à me sentir mieux et depuis mon retour en France j’essaie de ne pas perdre les bénéfices que ça a sur le moral. Trouvez cette chose et cet état d’esprit qui vous permet d’aller si bien et chérissez les.

 

Comments

commentaires

Que recherchez-vous ?

Panier