Posté dans ConfessionsDéveloppement personnelInspirations

À la vie, tchin tchin !

(INTRO QUE VOUS POUVEZ SAUTER, JE NE VOUS EN VOUDRAIS PAS)

J’ai longtemps été du genre à voir le verre à moitié vide plutôt qu’à moitié plein. Malheureusement je ne peux pas tout mettre sur le dos de l’adolescence. Pendant de très nombreuses années j’ai été quelqu’un qui manquait de confiance en moi, qui manquait de confiance envers les autres et c’est encore un peu le cas. J’ai dû m’habituer aux phrases du style “qu’est-ce que t’as encore”, “t’es en dep’” ou “t’as le muermo”, dès que j’avais le malheur de ne pas sourire. Mes tendances presque dépressives m’ont aussi permis de passer de long dimanche pâtissier, parce que ça sert à ça les amis qui se préoccupent de vous. Je passais mon temps à être insatisfaite de ma vie et à avoir besoin de toujours plus, toujours plus de poids à perdre, toujours plus d’attention. Au final une vraie drama queen. Pardon aux gens qui ont dû supporter mes histoires interminables et surement lassantes ou redondantes.

depression_dikta

J’étais simplement une jeune fille morose, toujours en train de pleurer pour un garçon et effrayée par ce que les gens pourraient penser de moi. L’avantage c’est que j’en ai écrit des textes grâce à ça. (voir ci dessous)

 

Un jour j’ai ouvert les yeux

et la joie de vivre m’avait quitté

A la place l’envie de vivre avec une personne

Qui elle voulait vivre sa vie

Alors je me suis mise à chercher l’envie

L’envie de vivre la mienne sans lui

 

(MAINTENANT PARLONS DE CHOSES SERIEUSES)

Bref, tout ça pour dire que passé cette longue période “Bella Swan” j’ai retrouvé le chemin de la raison. J’avance à pas d’escargot mais je suis sur la bonne voie. Plusieurs experiences ont fait que je me suis rendue compte que certaines épreuves difficiles pouvaient parfois nous rapprocher de ce que nous souhaitons le plus ou de ce qui est meilleur pour nous. Une rupture amoureuse  m’a permis de me retrouver au Canada, et ça a été une des meilleures expériences de ma vie. Après ce voyage j’ai été plus forte que jamais et plus positive également.

Comme vous le savez peut-être, je me suis fait une fracture bi-malléolaire le 1er Mai. J’ai été immobilisée pendant près de deux mois et depuis je fais de la rééducation. Quand il vous arrive un problème de la sorte, croyez-moi qu’il vous faut trouver les ressources pour positiver si vous ne voulez pas déprimer.

Cette période m’a laissé le temps de réfléchir à ce que beaucoup d’entre nous prennent pour acquis. Les plus chanceux d’entre nous se réveillent le matin, se lèvent sur leurs deux jambes pour prendre le petit déjeuner, vont au travail, continuent à la salle de sport en bonne santé et se préparent à passer une nouvelle nuit paisiblement. Ce que je dis semble banal et pourtant dans ce que j’ai cité ces personnes y arrivent car elles marchent, respirent, peuvent bouger tous leurs membres, ont un travail qui leur permet de subvenir à leurs besoins et un toit sur leur tête.

La plupart du temps on vit tout ça sans se rendre compte que l’on a de la chance d’avoir ce qui semble normal. Je ne dis pas que tout est histoire de bonne fortune, beaucoup ont fait ce qu’il fallait pour avoir tout ça. D’autres en ont fait tout autant sans pouvoir bénéficier des même résultats et d’autres ne profitent pas pleinement de ce qu’ils ont pour une raison ou une autre. C’est surtout à eux que je m’adresse.

a_la_vie_tchin_tchin2_dikta

Allongée sur mon canapé, je me suis fait les réflexions suivantes:

  • Tu as tes deux jambes qui fonctionnent et au lieu de faire des activités physiques, tu restes confinée dans ton salon.
  • Tu as de quoi te nourrir plus sainement mais au lieu de ça tu préfères t’empiffrer de viennoiseries juste pour le plaisir de te faire plaisir en oubliant que ton corps lui ne va pas aimer ça.
  • Tu as les ressources pour faire avancer ton projet plus vite et au lieu de ça tu mets des freins de partout.
  • Ect…

 

C’est lorsque l’on est limité que l’on a envie de déplacer des montagnes. Dans ce type de situation soit on se laisse aller et on accumule les boites de Kleenex (“Etre une femme, une femme.” dédicace à Angun), soit on cherche ce qu’on peut faire de là où on est.

La morale de l’histoire, vous l’aurez compris c’est: remerciez la Terre, Dieu, les pierres, l’univers, mère nature, la vie, peu importe vos croyances, remerciez-les de vous offrir ce que vous avez. Appréciez le pendant que vous le pouvez pleinement et même lorsque vous traverserez une phase difficile n’oubliez pas qu’il y a toujours quelque chose qui vaut la peine d’être célébré.

Si vous sentez le parfum de quelqu’un que vous aimez, soyez heureux d’avoir votre odorat pour en profiter. Si vous avez un problème physique, mais que vous êtes accompagné, soyez reconnaissante envers ces personnes qui sont la pour vous. Si vous êtes triste, remerciez la petite fille qui vous a donné un coup de pied car elle vous a montré que vous ressentez encore des choses. Oui cette douleur qui vous donne envie de lui tirer les cheveux. Je vais loin avec cet exemple, mais vous voyez l’idée.

En ce qui me concerne, je vous remercie d’avoir lu jusqu’au bout et même d’avoir seulement lu cette dernière phrase 😉

 

Si vous vous intéressez au bien-être et au développement personnel voici deux bouquins intéressants.

 

Comments

commentaires

Il n’y a pas d’avis client

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Que recherchez-vous ?

Panier

Ne ratez pas nos pièces uniques et faites main en France sur le Shop Dikta. Accessoires et vêtements grande taille pour les reines que vous êtes ! Ignorer